lundi 11 juillet 2016

Bodie.



La ruée vers l'or ça vous parle ? Lorsqu'en 1859 de l'or fut trouvé dans la région, la ville de Bodie sortie de terre et prospéra jusqu'à son apogée au tournant des années 1880.
A cette époque la ville comptait 8000 âmes, 60 saloons, plusieurs maison closes et des fumeries d'opium à chinatown. Elle était aussi plutôt mal famés et avait mauvaise réputation.
Mais la chute des cours de l'or et de l'argent plongea la ville dans le déclin jusqu'au début des années 1900. L'exploitation minière fut néanmoins maintenue par quelques irréductibles courageux jusqu'à 1942, date à laquelle la ville fut définitivement abandonnée alors qu'elle n’était plus que l'ombre d'elle même depuis plusieurs décennies.
Ce qu'il en reste aujourd'hui représente péniblement 5% de ce qu'elle était à son apogée.

C'est une étape obligatoire si vous passez dans le coin. L'ambiance qui y règne est envoûtante et les habitations qui on résistés aux affres du temps et aux incendies, encore pourvue de leurs mobiliers et de leurs vaisselles , dégagent une émotion difficilement descriptible.








Regardez à travers la vitre, on voit encore le mobilier.






La seule construction en "dur" de la ville






A mon avis ce truck Ford est un rajout et non un véhicule abandonné ici .






8 commentaires:

  1. Je le note sur mon itinéraire idéal, merci !
    Bruno

    RépondreSupprimer
  2. C'est quand même un endroit entretenu un minimum non ?
    L'ensemble est soigné, pas de déchets, de grafs etc....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà, le site est en plaine cambrouse à environ 1000m d'altitude. Il y a 10 borne de route et 5 de piste pour y accéder.
      Ensuite l'endroit est farouchement protégé par une escouade de rangers de manière ferme mais pédagogue (à l'Américaine...).
      Pour finir, il y a une charte à accepter tacitement comme quoi chaque visiteur s'engage à ne rien toucher ni déplacer sur le site, même la moindre boite de conserve rouillée jonchant le sol .
      Les bâtiments sont maintenus dans leur état sans grand travaux, juste le nécessaire pour qu'il soit encore debout. C'est tout ce qui fait le charme de l'endroit.

      Supprimer
    2. Ah ok, c'est comme Ouradour en moins refait ;-)

      Supprimer
    3. Disons que les deux histoires sont différentes...

      Supprimer
  3. Il est incroyable cet endroit ... même si au fond deux trois détails semblent rajoutés ... Ce qui est incroyable c'est certaines façades et certaines toitures en carcasses de boites métalliques patinées par le temps ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le garage, avec ses pompes, ses bidons d'huile et ses plaques emmaillées est également un régal absolu.

      Supprimer